FR - EN - NL - ES

DHA-PL et OMEGA-3

Les phospholipides sont les constituants des membranes cellulaires qui optimisent le transport du DHA vers le cerveau.
Les premiers phospholipides isolés de tissus vivants ont été caractérisés par le chimiste Théodore Nicolas Gobley à partir de lécithine de jaune d'œuf — il s'agissait plus précisément de phosphatidylcholines. Les phospholipides sont les constituants essentiels des membranes cellulaires.


Qu’est ce que le DHA ?

Le DHA (acide docosahéxaénoïque) est un acide gras de la famille des trois oméga-3. Il indispensable au bon fonctionnement de notre cerveau et notre rétine. Il est peu synthétisé par nos cellules et souvent déficitaire dans notre alimentation.

L’œuf de caille est naturellement riche en lipides et grâce à une nutrition spécifique, nos œufs sont particulièrement riche en DHA sous forme de phospholipides (GPL-DHA)

Cette particularité GPL – DHA permet une meilleure disponibilité, une grande résistance à l’oxydation, un goût neutre et le maintien du ratio ARA/DHA membranaire.

Quel est le rôle du DHA ?

  • Assure la fluidité des membranes cellulaires
  • Indispensable au développement cérébral de l’enfant
  • Indispensable au fonctionnement du cerveau (97% des 14% d’oméga-3 contenus dans le cerveau est du DHA)
  • Participe à la transmission de l’influx nerveux
  • Indispensable à l’oeil (dans la rétine, 93 % des oméga-3 est du DHA)

(Arterburn LM et al. Am J Clin Nutr 2006, 83: 1467S-76S.)

“ Le DHA est l’oméga 3 le plus abondant dans les membranes des cellules
humaines car il est un des éléments essentiels de la fonctionnalité cellulaire” .

Les aliments riches en DHA ne sont pourtant pas tous aussi efficaces. Les produits de la mer, comme l’huile de poisson, contiennent du DHA mais principalement sous forme de triglycérides. À l’inverse, le DHA des œufs se présente sous forme de phospholipides. Les phospholipides sont les constituants des membranes cellulaires qui optimisent le transport du DHA vers le cerveau. Des études montrent que la biodisponibilité des acides gras est bien meilleure sous forme de phospholipides. De plus, les études montrent que le DHA sous forme de phospholipides résiste mieux à l’oxydation que sous forme de triglycérides. L’apport en DHA sous forme phospholipide est donc incontournable et largement supérieur à toutes autres formes.

Mais comment procurer à son organisme une quantité suffisante de DHA ? Dans les abats ? Depuis La maladie de Creutzfeldt-Jakob (MCJ) Personne n’en mange plus. Dans les œufs ? Le régime imposé aux poules d’élevage est tellement peu varié que leurs œufs sont aujourd’hui vidés de toute qualité nutritionnelle. Il est donc indispensable de combler nos carences en DHA par un apport spécifique. Le Dr Gérard Pieroni, avec lequel Ovogenics travaille étroitement, a découvert qu’en améliorant l’alimentation de la poule, il était possible d’obtenir des œufs ne contenant qu’un seul acide gras oméga 3, le DHA, à plus de 80 % sous forme de phospholipide. De là est né un complément alimentaire, breveté et totalement original : le DHA2, un complément alimentaire qui peut être ajouté à l’alimentation et même cuisiné sans que ses propriétés ne soient altérées.

DHA et omega-3

Les oméga-3 sont des AGPI n-3 (acides gras polyinsaturés) à longue chaîne dits « essentiels », parce qu’ils sont indispensables à la bonne santé de l’organisme qui  les fabrique, mais en quantités très insuffisantes. C’est pourquoi les oméga-3 doivent absolument être fournis par l’alimentation, sous peine de carences importantes qui entraînent de vrais dangers pour l’organisme.
D’autres acides gras, comme les saturés (AGS), ne sont pas « essentiels ».

Les trois oméga-3 constituants les AGPI (acides gras polyinsaturés) :

  • ALA (L’acide alpha-linolénique) : il est totalement indispensable car le corps humain ne sait absolument pas le fabriquer. Il est le précurseur des deux autres oméga-3. Il doit absolument être apporté par l’alimentation.
  • EPA (Les acides eicosapentaénoïque) et DHA (docosahéxaénoïque) : ils peuvent être synthétisés par notre organisme à partir de l’ALA. Mais la conversion de l’ALA en DHA est insuffisante pour couvrir les besoins. Il faut donc aussi apporter du DHA par l’alimentation.

Avis des internautes

Soyez le premier à réagir à cet article !

Réagir à l'article : « DHA-PL et OMEGA-3 » ? Votre avis nous intéresse. Envoyez votre commentaire grâce au formulaire ci-dessous. Notre webmaster modère en permanence ce site Internet. En un clic, vous pouvez partager ce sujet avec vos amis Facebook ou vos followers sur Twitter. Merci pour votre participation. Tout commentaire est modéré avant publication.

Votre pseudonyme
Votre adresse email
Votre commentaire

Découvrez aussi...

Ovogenics propose plusieurs solutions à vos problèmes d'allergie. Cliquez sur un des produits ci-dessous pour en obtenir le détail.

Découvrez ci-dessous l'ensemble de nos actualités