FR - EN - NL - ES

Comprendre l'allergie

Aujourd’hui les maladies allergiques touchent plus de 20% de la population des pays industrialisés et ont connu une progression inexorable de 25% en 10 ans. Leurs manifestations les plus fréquentes sont : l’asthme, les rhinites intermittantes et persistantes, les conjonctivites, l’urticaire.


L’allergie, un fléau croissant…

On déplore actuellement une véritable « explosion épidémique mondiale » des maladies allergiques.

En 1995, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) considérait que l’allergie était le sixième fléau sanitaire mondial.

Cinq ans plus tard, l’alarmisme est de mise : l’allergie passe en deuxième position dans le classement, tout de suite après l’hypertension artérielle et les maladies cardio-vasculaires.

Aujourd’hui, les maladies allergiques touchent plus de 20% de la population des pays industrialisés et ont connu une progression inexorable de 25% en 10 ans. Leurs manifestations les plus fréquentes sont : l’asthme, les rhinites intermittantes et persistantes, les conjonctivites, l’urticaire.

Il n’y a pas, à proprement parler, d’explication rationnelle à cette progression impressionnante, mais des facteurs tels que les modifications climatiques ou de saisonnalité, qui impliquent la présence atmosphérique perannuelle des pollens, la transmission héréditaire de l’atopie et la modification de notre environnement, soumis à une augmentation considérable de la pollution, sont mis en cause.

Pour contrer ce fléau, le recours allopathique le plus couramment utilisé est la gamme des antihistaminiques. Malheureusement, ceux-ci ne conviennent pas à tous et s’accompagnent souvent d’une série d’effets secondaires pour le moins déplaisants : une somnolence diurne et des troubles cognitifs. L’homéopathie, la naturopathie, la phytothérapie et l’acuponcture peuvent s’avérer être des recours intéressants… mais c’est surtout du côté de la nutrithérapie que les regards se tournent aujourd’hui, grâce aux dernières découvertes issues des expérimentations sur l’œuf de caille.

L’allergie, kesako ?

Lorsqu’une substance étrangère de type antigène s’introduit dans l’organisme, une réaction se produit. Chez tout individu normalement immunisé, l’antigène est absorbé soit par la respiration, soit par l’ingestion, le corps délivrant des anticorps provenant des lymphocytes B, protégeant l’organisme de l’agression.

Chez une personne à tendance allergique, le corps va surproduire l’immunoglobuline E qui va se fixer sur les mastocytes et provoquer une sensibilisation exacerbée par la libération, entre autres, de l’histamine. Ces manifestations peuvent se traduire par des éternuements répétés, des trachéites, de l’asthme, des rougeurs aux yeux, un écoulement nasal, de l’eczéma, des rhinites de printemps… et posent un problème quotidien à leurs victimes.

Les allergies les plus fréquentes sont respiratoires. Elles sont provoquées par les pneumallergènes : poussières, pollens, phanères de l’animal, fermentations provoquées par les moisissures, acariens. Ces derniers, à eux seuls, sont responsables de plus de 65% des allergies respiratoires.

Les allergies alimentaires sont provoquées par les trophallergènes. Elles concernent principalement les enfants en bas âge, et si elles sont moins fréquentes chez les adolescent(e)s, en revanche, elles gagnent en puissance et en durée. Leur forme la plus courante est l’eczéma.

 

Liens vers les calendriers polliniques 

     BELGIQUE

     FRANCE

     SUISSE

Aujourd'hui, la plupart des allergies sont respiratoires, et dues aux pollens, aux acariens ou aux poils d'animaux domestiques.

La rhinite allergique peut se manifester par un nez qui coule, des yeux qui piquent, ou simplement le nez bouché trop souvent.  

Les allergies peuvent se déclarer à tout âge, sur un terrain sans doute prédisposé et sous l'effet d'un « accélérateur » pas toujours identifié.

LES ALLERGIES RESPIRATOIRES

La Rhinite allergique

L'asthme

 

   LES ALLERGIES CUTANÉES

La dermatite atopique

L'eczéma

Le mot allergie décrit plusieurs réactions qui peuvent se manifester en différentes régions du corps : la peau, les yeux, le système digestif ou les voies respiratoires.

Les types de symptômes et leur intensité varient selon l’endroit où l’allergie se déclare, et en fonction de chaque individu. Les symptômes peuvent être légers, comme un écoulement nasal, ou potentiellement mortels, comme le choc anaphylactique.

Film : http://www.santepratique.fr/allergies.php

Découvrez aussi...

Ovogenics propose plusieurs solutions à vos problèmes d'allergie. Cliquez sur un des produits ci-dessous pour en obtenir le détail.

Découvrez ci-dessous l'ensemble de nos actualités